đź’Ł Pourquoi un projet Ă©choue ?

L’égo et l’élitisme à la française nous poussent à croire que nous maitrisons les situations, sauf que non. Vous ne pouvez jamais maitriser une situation à 100%.

đź’Ł Pourquoi un projet Ă©choue  ?

Notre président Emmanuel Macron nous le rappelle bien en ce moment : Il ne prend jamais de mauvaise décision et il sait ce qui est bon pour nous.

Cet article n’est pas politisé, je reprends simplement un exemple que tout le monde connaît.

Mais c’est malheureusement souvent le cas en France chez les nouveaux entrepreneurs (et j’en suis un), et les créateurs de projet : c’est leur bébé et ils pensent avoir raison sur beaucoup de choses.

L’égo et l’élitisme à la française nous poussent à croire que nous maîtrisons les situations, sauf que non. Vous ne pouvez jamais maîtriser une situation à 100%.

Brainstorming over paper
Photo by Scott Graham / Unsplash

💡 Ce que vous pouvez faire par contre, c’est accepter l’erreur, travailler en équipe et vous fier à des mesures les plus objectives possible pour prendre des décisions.

Il y a ce gros problème dans l’innovation en France (du moins dans la région où j'exerce), le porteur de projet pense souvent que son idée est la sienne. Mais non. Quand « son » idée est présentée à une équipe pour la développer, elle n’est plus sienne.

🤌 Une idée, une fois partagée, n’est plus à vous. Et c’est tant mieux !

« Donnez une bonne idée à une équipe médiocre et elle va la saboter. Donnez une idée médiocre à une bonne équipe et ils vont soit l’améliorer, soit imaginer quelque chose de mieux. Si vous avez une bonne équipe : l’idée sera toujours bonne. » — Ed Catmul

Elle appartient à l’équipe et aux futurs utilisateurs. Elle appartient aux experts à qui vous la confiez.

Vous n’allez pas remettre en question les choix d’un chirurgien sur le billard ? Non, vous laissez aller, parce que vous n'êtes pas compétent partout.

Cela me fait penser à la définition de l’obstination qui est intimement lié à une fierté mal placée et donc à l’égo.

L’obstination a-t-elle du bon ? — Louie Media
<p>Studio de podcasts narratifs</p>
J’ai récemment écouté ce podcast que je vous conseille : "L'Obstination à t-elle du bon ?". Qui traite justement de la différence entre obstination et persévérance.

Ne soyez PAS obstiner.

Si vous réussissez en étant obstiné, c’est un coup de chance qui va malheureusement valider une vision biaisée du monde. Vous aurez acquis votre position en « forçant » les autres à aimer votre idée. La réalité du marché viendra ensuite vous mettre un bon gros coup de pelle pour vous montrer que sans écoute et sans remise en question vous n’y arriverez simplement pas.


J’écris cet article parce que la situation en Grande-Bretagne est très positive par rapport au Covid. Vous savez pourquoi ?

(Subjectif) Principalement parce que Boris Johnson s’est mangé un gros coup de pelle : La Covid.

⚰️ La leçon d’humilité face à la mort est très violente.

Ensuite, il a certainement mieux compris l’intérêt de l’humilité : la remise en question, l’arrêt de la croyance d’être tout puissant. Il a été obligé de s’appuyer sur les autres (soignants, conseillers, scientifiques etc.) pour parvenir à rester en vie.

Peut-être cela lui a montré qu’un pays, comme un projet, se dirige à plusieurs et pas seul avec son égo

Mais notre président représente très bien les français. Il a bien dit « Je n’ai rien à me reprocher », le pire état d’esprit pour diriger.

« Only when we admit what we don’t know can we ever hope to learn it. » — Ed Catmul


Notre entreprise « Async », est basée en grande partie sur l'idée de comprendre et corriger ce qui empêche les créateurs d’être innovant et qualitatif dans leur démarche. À contrario par exemple, des étatsuniens 🇺🇸.

Commentaires

Connectez vous ou devenez un membre de Async pour rejoindre la conversation.
Entrez un mail ici pour recevoir un lien de connexion, super simple ⚡️